Vue du bâtiment et de son bardage coloré | © Monteyne Architecture Works Inc.
Les colonnes du porche sont constituées d'anciens poteaux de téléphone. | © Monteyne Architecture Works Inc.
Le porche vu de nuit. | © Monteyne Architecture Works Inc.
Les structures en acier proviennent d'un ancien hangar de la région voué à la démolition. | © Monteyne Architecture Works Inc.
| © Monteyne Architecture Works Inc.
La structure en cours de montage. | © Monteyne Architecture Works Inc.
La modélisation des constituants du hangar voué à la démolition permet aux concepteurs de développer un nouveau projet à partir de ces éléments. | © Monteyne Architecture Works Inc.
Croquis de principe de la nouvelle structure. | © Monteyne Architecture Works Inc.
Déconstruction des éléments constitutifs d'un ancien hangar en vue de leur réemploi. | © Monteyne Architecture Works Inc.

Centre du Winnipeg Folk Festival

Un hangar radicalement reconverti

Type
Implémentation
Année
2012
Conception
Monteyne Architecture Works
Commanditaire
Winnipeg Folk Festival
Adresse
Bird’s Hill Park Manitoba
Canada
Exporter
PDF

Matériaux de réemploi et quantités

Portiques en acier
Structures secondaires en acier
Piliers en bois

Le projet

Il n’est pas si rare de rencontrer des exemples d’ossatures en acier qui donnent lieu à de belles opérations de réemploi. Il faut dire que la construction en acier évoque volontiers un jeu de Meccano à échelle 1:1, qui invite à monter et démonter des structures variées. Mais peu de projets poussent cette logique aussi loin que dans ce projet de cuisine pour un festival de musique au Canada.

Le Winnipeg Folk Festival est un festival qui a lieu annuellement pendant cinq jours. Le maître de l'ouvrage a confié aux architectes du bureau Monteyne la mission d'édifier une grande cuisine pouvant servir de point de rassemblement pendant le festival. Le maître de l'ouvrage, sensible au principe du leave no trace, souhaitait un bâtiment pouvant être facilement désassemblé le jour où cet espace deviendrait inutile. À cette intention se sont mêlées les motivations environnementales et esthétiques des architectes, qui se sont rapidement orientés vers des éléments de réemploi.

Les concepteurs se sont basés sur des éléments structurels issus d’un entrepôt abandonné à Winnipeg et en passe d’être démoli, dont ils se sont servis comme d’un kit d’éléments à remonter librement. Le projet intègre également d’anciens poteaux électriques, utilisés pour soutenir un portique extérieur. La terrasse a été réalisée avec du bois local et les tôles métalliques ondulées, quoique neuves, proviennent d'un surplus. Le tout a été assemblé en tenant compte d’un futur désassemblage.

Le chantier a présenté peu de mauvaises surprises car, dès la phase d'esquisse, les architectes ont conçu le projet à partir des profils dont ils avaient relevé les dimensions exactes. Un bureau d'étude en stabilité a vérifié l’adéquation de ces éléments à leur nouvelle destination et a confirmé la validité des options de conception.

Le résultat final met en valeur la patine des éléments tout en présentant une variation originale sur le thème de l’entrepôt en ossature acier.