| © Laurent Brandajs
| © Laurent Brandajs
| © Laurent Brandajs
| © Laurent Brandajs
| © Laurent Brandajs
| © Nicolas Perier
| © Nicolas Perier

Maison Perdrix

Ou comment changer un escalier de place dans une maison bruxelloise

Type
In situ
Type de marché
privé
Année
2011
Mise en oeuvre
Autoconstruction
Conception
VLA Architecture
Commanditaire
Privé
Adresse
1040 Etterbeek
Belgique
Exporter
PDF

Matériaux de réemploi et quantités

- Escalier en bois, sur deux étages
- Portes, planchers et gîtes en bois.
- Éléments en pierre bleue.

Le projet

Sur plan, le constat était évident : pour dégager de larges espaces vers le jardin dans cette rénovation de maison unifamiliale, il suffisait de déplacer l’escalier depuis l’arrière de la maison vers la façade à rue. De plus, cette opération permettait de conserver les qualités esthétiques de l’escalier existant. Enfin, mise en regard de la construction d’un escalier neuf sur mesure, l’opération s’avérait intéressante sur un plan économique.

Pour concrétiser ce projet ambitieux, une excellente préparation est nécessaire. Dans ce cas, c’est le maître de l’ouvrage, également architecte, qui s’est chargé des travaux. Il a procédé en plusieurs étapes :

  1. Sondages de l'escalier existant afin de vérifier la faisabilité du démontage et du déplacement.
  2. Ouverture de nouvelles trémies à l'avant de la maison.
  3. Mise en place de la structure de la nouvelle cage d'escalier, du socle et des paliers intermédiaires.
  4. Démontage et remontage de l'escalier (en une seule journée !).
  5. Remontage des planchers.
  6. Décapage, ponçage et traitement de finition.

Pour ce projet, le contexte d’auto-construction a permis d’atteindre le degré d’adaptabilité et de réactivité face aux imprévus qu’entraîne immanquablement un chantier quelque peu inhabituel.

Lors de la rénovation de cette maison, d'autres éléments de réemploi ont été mis en œuvre, notamment des portes, des planchers et des gîtes en bois qui ont été récupérés et réemployés sur site. Des éléments en pierre bleue ont été récupérées sur d'autres chantiers et remis en œuvre pour l'aménagement des abords.

Les escaliers anciens sont en général réalisés volée par volée et les pièces de jonctions au niveau des limons et des rampes sont constituées de quarts tournants. Les pièces sont uniquement vissées entre elles, sans collage. Les escaliers sont par conséquents parfaitement démontables.