Tuiles, ardoises et couvre-murs

Les tuiles et couvre-murs sont des produits courants sur le marché du réemploi. Il existe une grande diversité de teintes, de dimensions et de formes différentes, l’aspect variant selon la région de production. Les ardoises sont moins présentes en Belgique et aux Pays-Bas, mais nettement plus courantes dans d’autres régions d’Europe possédant une plus grande tradition d’extraction de l’ardoise (le Pays de Galle, mais aussi le sud de la France...).
Au dos de la plupart des tuiles se trouve le nom du fabricant. Lorsqu’on cherche à se défaire d’un lot de tuile, il est utile de communiquer cette information aux revendeurs contactés. En effet, seuls certains types de tuiles de réemploi sont demandées sur le marché. Le fait qu’une toiture semble en bon état ne garantit pas nécessairement que les tuiles pourront être remises en circulation.

Produits fréquents

Les tuiles se présentent sous différentes gammes et avec différentes finitions : certaines gardent leur apparence de terre cuite, d’autres sont vernies ou émaillées. Quelques modèles courants :

  • les tuiles de Boom
  • les tuiles tempête : elles permettent un double (parfois même triple) emboîtement
  • les tuiles plates
  • les tuiles rondes (plus caractéristiques des régions françaises).

Les couvre-murs en céramique se déclinent en différents formats : droits ou permettant de couvrir des angles.

Prix constatés

Pour les tuiles, les prix varient de 17 €/m² (pour des tuiles de Boom) à 34 €/m² (pour les modèles plus rares, comme les tuiles noires dites blauwgesmoorde).
Pour les couvre-murs, les prix tournent autour de 25 €/pc (htva).

Le saviez-vous ?

La durée de vie des tuiles, des ardoises et des couvre-murs dépend de leurs caractéristiques intrinsèques mais aussi de leur exposition et des conditions climatiques auxquelles ces éléments ont été soumis durant leur première phase d’usage. Quelques indices complétés de tests sommaires permettent de repérer rapidement des tuiles de moindre qualité :

  • la teinte (une tuile plus foncée est mieux cuite et donc plus résistante au gel)
  • le son qu’elles produisent lorsqu’on les tapote (un son sourd indique une grande porosité ou une fêlure)
  • la facilité avec laquelle elles s’effritent quand on les gratte
  • la vitesse à laquelle elles absorbent une petite quantité d’eau
  • la présence de mousse est également l’indice d’une trop grande porosité
  • les tuiles provenant d’étables ont souvent le défaut de s’effriter facilement, du fait d’un contact avec des émanations d’azote et de soufre.