Structure bois

En Europe de l’Ouest, le bois de structure occupe une place moins centrale dans l’économie du réemploi que dans d’autres parties du monde. Il fait par exemple l’objet d’une filière bien développée aux États-Unis, où le reclaimed timber est considéré par certains comme une espèce de bois à part entière.
Dans nos régions, on peut distinguer deux catégories de produits. Il y a d’une part des sections de bois de réemploi recherchées uniquement pour leurs qualités techniques, et qui sont généralement vendues comme une alternative – plus écologique ou moins chère – au produit neuf équivalent. D’autres part, il y a un marché pour des poutres anciennes, provenant de bâtiments souvent centenaires. Ces dernières peuvent présenter des formes irrégulières, sont plus chères, et sont recherchées en premier lieu pour leur histoire et leur aspect, bien que les qualités techniques soient aussi de grande importance.
Les sections de bois de réemploi sont utilisées pour réaliser la structure de bâtiments, ainsi que la structure d’ouvrages secondaires comme des mezzanines, des auvents, etc. Ce matériau est aussi souvent utilisé dans des usages détournés comme du mobilier massif (tables, bancs, marches d’escalier) ou d’autres applications en aménagement d’intérieur.
Avoir recours à du bois de structure de réemploi est une excellente façon de s’assurer qu’un projet de construction ne participe pas à la déforestation. Pour cette raison, certains fournisseurs proposent du bois de réemploi assorti de labels tels que FSC recycled ou équivalents – ce qui certifie que le bois est issu du démontage de bâtiments, et non de la coupe d’arbres.

Produits fréquents

  • Poutres, solives et éléments de charpente provenant de la structure de planchers ou de toitures. Généralement en bois de résineux et de section rectangulaire. Elles ne sont pas nécessairement anciennes.
  • Poutres anciennes, issues de constructions traditionnelles. Elles sont souvent en bois de chêne, de section carrée, et présentent des formes plus irrégulières. Il n’est pas rares qu’elles soient centenaires.
  • Lamellé-collé structurel, provenant du démontage de hangars ou de salles de sport, datant généralement de la seconde moitié du 20e siècle.

Traitements proposés

  • Enlèvement des clous, vis, etc.
  • Remise à dimension.
  • Rabotage ou ponçage.

Prix constatés

Quelques prix constatés sur le terrain (prix pour clients particuliers, TVA incluse):

  • Solives en pin 6 x 16 cm: 3,5 €/m
  • Solives en pin 8 x 24 cm: 8,5 €/m
  • Poutres en vieux chêne: prix variable en fonction de la finition (rabotées ou non) et de la longueur. Pour une section de 25x25 cm: entre 800€ et 1800 €/m³. Le prix unitaire est plus élevé pour les poutres longues.
  • Poutre en bois lamellé-collé: 200-300 €/m³

Le saviez-vous ?

Entre les années 1990 et les années 2010, la demande pour les poutres anciennes a diminué. Beaucoup de fournisseurs qui disposaient d’un stock important, se sont alors équipés pour transformer ces poutres en plancher, bardage, portes, marches d’escalier ou mobilier. La poutres sont généralement débitées de la façon suivante : les faces sont découpées et conservées intactes pour en faire du plancher patiné. Le cœur de la poutre est lui-même débité en éléments de taille inférieur qui, dans certains cas, sont vieillis artificiellement pour compléter les gammes de planchers rustiques.