Intérieurs de bureaux

Alors que certains matériaux sont omniprésents sur le marché de la seconde main, d’autres en sont étonnamment absents. C’est le cas pour les éléments d'aménagement de bureaux ou de bâtiments de fonction industrielle ou commerciale, tels que les faux-planchers, les faux-plafonds, les parois amovibles, les dalles de tapis, les portes coupe-feu, les isolants, les panneaux de plâtres, les luminaires, etc. Cette absence est d’autant plus étonnante que, d’une part, ces matériaux sont conçus selon une certaine modularité, ce qui devrait faciliter leur démantèlement et que, d’autre part, il existe un secteur de la réutilisation de ces éléments chez nos voisins, notamment en France et aux Pays-Bas. De plus, d’un point de vue strictement technique, la durée de vie de ces matériaux excède généralement la durée des contrats de bail, dont le renouvellement entraîne souvent le remplacement de tous les aménagements d’un espace. Cette absence représente un potentiel important pour l’implantation d’activités futures, en particulier pour des situations citadines, comme la Région bruxelloise, où les rénovations de bureaux sont régulières et nombreuses.

Les difficultés du secteur

Une série de facteurs permettent d’expliquer ce manque d’acteurs en Belgique.

Des schémas qui fonctionnent

Les entreprises actives dans la réutilisation des éléments de bureau que nous avons rencontré à l’étranger fonctionnent selon différents schémas, qui constituent autant de potentiels modèles pour une future initiative belge.

En France, Interface (l’un des plus grands producteur et loueur internationaux de dalles de tapis) a établi un accord avec le réseau des ressourceries. Celui-ci écoule les dalles usagées démontées par l’entreprise. Pour les dalles en excellent état, cette destination constitue une alternative solide à l’incinération ou au recyclage. Ce sont les ressourceries qui gèrent les lots, effectuent le tri entre toutes les dalles et se chargent de la revente.

Un autre schéma, rencontré notamment en France et aux Pays-Bas, se rapproche plus du fonctionnement habituel des revendeurs de matériaux de constructions d’occasion. Dans ce cas, ce sont des démolisseurs spécialisés dans les immeubles de bureaux qui prennent en charge toutes les actions menant à la revente des matériaux qu’ils démantèlent (nettoyage, restauration, peinture, conditionnement).

Unités :

Prix constatés :

Fréquence :

produit très rare

Revendeurs

Revendeurs spécialisés Traitent aussi
Anvers
Bruxelles-Capitale
France
Pays-Bas